Installer son chauffage soi même ou demander les services d’un plombier

La performance d’un chauffage central se constate essentiellement dans la distribution efficace de la chaleur produite à partir d’un circuit hydraulique dans toutes les pièces d’une maison. Un chauffage central se présente comme un attrait de luxe dans une demeure. Techniquement parlant, il nécessite une bonne isolation pour radicaliser son efficacité, mais accumule d’importantes économies d’énergies.

Il est recommandé de procéder à son installation qui s’intègre facilement dans les structures d’un bâtiment neuf. Cette installation n’est pas tellement évidente quand il s’agit d’un logement déjà existant. Les problèmes s’accentuent quand il s’agit d’une rénovation du système, incluant l’installation du générateur et des boucles d’eau chaude. C’est une autre paire de manches.

Le chauffage central représente un luxe pour un logement. Il est composé d’une chaudière qui peut fonctionner au fioul, au gaz, au bois ou électrique. Il existe également d’autres options comme la pompe à chaleur reliée à des radiateurs ou un plancher chauffant par un système de tuyauterie.

Les caractéristiques d’un chauffage central

Un circuit de chauffage central diffusant la chaleur par des radiateurs peut correspondre à trois types de réseaux.

Le réseau monotube est composé d’une tuyauterie formant une seule et même boucle. Cette tuyauterie part de la principale source de chaleur composée par une chaudière ou une pompe à chaleur pour alimenter les émetteurs de chaleur. La chaleur produite n’est pas homogène le long du circuit. En effet, l’eau refroidit peu à peu et apporte moins de chaleur au dernier radiateur.

Comme son nom l’indique, le réseau bitube dispose de deux canalisations. La première e alimente les radiateurs en eau chaude tandis que la seconde récupère l’eau de sortie des émetteurs pour la renvoyer à la chaudière pour qu’elle soit réchauffée et renvoyée dans le circuit. Aucun refroidissement n’et enregistré dans tout le circuit. .

Le réseau pieuvre est composé d’une tuyauterie en polyéthylène réticulé .Chaque radiateur dispose de son propre circuit d’alimentation et de récupération d’eau dans le réseau pieuvre éliminant ainsi tout risque de refroidissement. L’installation du réseau pieuvre figure parmi les systèmes les plus faciles à installer.

Ce dernier réseau est très avantageux car il ne nécessite pas de soudure. Un réseau pieuvre est donc un circuit de chauffage performant, facile et rapide à installer.

Un circuit de chauffage central utilisant un plancher chauffant procure un confort thermique bien meilleur que celui des radiateurs pour le confort.

Le système est composée d’une boucle d’eau chaude intégrée au plancher et diffuse la chaleur uniformément dans le logement, en bénéficiant de la très bonne inertie des chapes en béton. Les températures d’eau sont nettement moins élevées qu’avec les radiateurs. Par rapport aux radiateurs, on enregistre une performance accrue et d’importantes économies de chauffage

Lequel choisir ?

L’installation d’un chauffage central devra être dans un premier temps, conditionnée par le choix du mode de chauffage et de son mode de diffusion de chaleur.

Pour choisir son mode de chauffage, il est nécessaire de comparer les prix des différentes énergies, des différents appareils et les désagréments qui en découlent. Une comparaison de prix des différentes énergies, des différents appareils et les conditions d’utilisation primeront avant le choix du mode de chauffage pour un logement.

Les chaudières au bois ont cependant l’inconvénient d’être assez coûteuses, de nécessiter un espace de stockage du bois pour assurer une alimentation régulière du feu.

Le bois est principalement la source d’énergie de chauffage la plus économique, avec un coût d’environ 3 c € / kWh en bûches.

Les chaudières et poêles à granulés sont automatisables, mais le coût du combustible tend à être plus élevés avec 5 à 6 c€ / kWh en pellets.

Finalement, on peut opter pour la chaudière gaz basse température, un bon accommodement en raison de son prix accessible et de tarifs attractifs pour de fortes consommations (de 5 à 10 c€ / kWh).

Les prix des différentes sources d’énergie se comparent également pour le choix du générateur. Un état comparatif de la performance de chaque appareil en conditionnera également le choix décisif.

Actuellement, les choix les plus courantes sont les chaudières gaz à condensation et les pompes à chaleur avec leur bons taux de rendement. Un investissement sur l’un de ces appareils permet d’acquérir une bonne rentabilité.

Par ailleurs, la pompe à chaleur géothermique sera plus performante qu’un système aérothermique avec les effets des changements de température extérieure en toute saison.

Chaque appareil de chauffage a son propre mode de diffusion. Les radiateurs peuvent être reliés au circuit de chauffage par un réseau de tuyauterie. Il faudra faire appel à un plombier pour un raccordement correct. L’installation des radiateurs ne coûte pas cher. C’est le raccordement incluant le matériel et la main d’œuvre qui sont assez onéreux. La pose est assurée par un chauffagiste.

Procurant un confort thermique idéal, les planchers chauffants ravissent la priorité en solution de chauffage dans une habitation. Toutefois, compte tenu des travaux importants générés, ils sont recommandés pour les maisons en cours de construction.

En effet, un plancher chauffant doit disposer d’une épaisseur de 10 cm en moyenne. Il s’avère indispensable de creuser le sol du logement et de couler une dalle. Les prises électriques devront être surélevées et les battants des portes doivent également être raccordés.

Considérant tous ces aléas, l’installation d’un réseau de chauffage central dans un logement existant semble être très difficile.

Toutefois, une comparaison des prix et l’ampleur des travaux doivent prioriser pour chaque solution. Il est conseillé d’étudier plusieurs devis avant de confirmer les travaux.

L’installation d’un chauffage central nécessite des compétences particulières. Effectivement les techniques d’installations peuvent même être dangereuses pour ne pas être conseillé à un bricoleur. Toutefois, avec l’essor de la haute technologie, l’installation a été un peu simplifiée.

Si dans les temps, l’eau circulait par thermosiphon, les calculs s’avéraient très difficiles avec la pente et la lenteur de l’écoulement de l’eau. Les tuyaux étaient en fer pour la pression. Le vase d’expansion devait être installé très haut. Actuellement, l’eau coule sous l’impulsion d’un circulateur électrique et les chaudières murales ont tout simplement intégré le système.

Vos dernières recherches sur Installer son chauffage soi même ou demander les services d’un plombier : plomberie pour les nuls Nanteuil-Les-Meaux, plombier prix, plomberie discount 91550, inspection par vidéo des canalisations, urgence plomberie paris Courbevoie 92400, société de plomberie, prix plomberie Paris 12 75, inspection des canalisations, plomberie pas cher Arcueil , vidange assainissement, tarif plombier 95160, dégorgement wc, débouche canalisation Saint-Leu-La-Foret 95320, achat plomberie, plombiers chauffagistes Houilles 78, plombier dépannage